portrait

Claudia Côté

Spécialiste de la présentation visuelle, MEC

Mode(s) de transport utilisé(s) pour se rendre au boulot: course (hiver) et vélo (été)

Nombre de kilomètre parcourus pour un aller domicile-travail: 8 km

1. Pourquoi avoir choisi ce(s) mode(s) pour aller travailler et /ou pour faire vos déplacements professionnels?

L’inspiration est venue d’une femme que je voyais courir avec une poussette tous les matins en me rendant au travail à pied alors que j’habitais un appartement dans le quartier St-Sauveur. J’ai ensuite déménagé plus loin de mon travail et je me suis dit que je pouvais essayer de faire mon trajet de 3 km à la course. Cela m’a apporté une fierté et une base d’entrainement pour faire des courses. Plus tard, c’est ensuite mon travail qui a changé d’emplacement rendant mon trajet quotidien beaucoup plus long (8 km aller). J’ai spontanément trouvé que c’était une marche importante à prendre, mais le transport actif m’apportait tellement que j’ai décidé de continuer la course. Si l’on m’avait dit, il y a plusieurs années, que j’allais courir chaque jour 16 km, je n’y aurais pas cru!

2. Pourquoi est-ce important pour vous d’utiliser un mode de transport durable pour aller au boulot?

Je me sens plus libre, je me sens bien et fière du défi relevé. C’est aussi très flexible, je n’ai pas à attendre après quelqu’un ou un autobus. Ça rejoint aussi mes valeurs et celles de l’entreprise pour lequel je travaille. Je suis contente de participer et d’encourage un mode de vie sain et actif. J’ai l’impression de participer à un mouvement.

De plus, mes autres options de transport ne sont pas trop intéressantes. Prendre ma voiture en solo pour mes déplacements quotidiens est pour moi une aberration. L’autre choix pour mon trajet était l’autobus, mais il prend le même temps que ma course…

3. Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis l’adoption de ce mode de transport?

Meilleure forme physique, meilleure concentration et meilleure santé en générale.

4. Quel serait votre conseil à une personne qui n’ose pas essayer les transports durables pour se rendre au travail?

De l’essayer et d’y aller petit à petit. Les premières fois ne sont pas toujours faciles. Même au fil du temps, il y a des journées plus faciles que d’autres, mais on prend plaisir aux différentes températures, on se sent en forme et c’est un petit moment pour nous.

5. Souhaiteriez-vous partager une anecdote, ou encore un coup de cœur par rapport à votre trajet en transport durable (peu importe sa nature)?

Mon plaisir, c’est de rattraper des voitures à la lumière rouge et même de les dépasser pour un instant. Voici aussi un remerciement, les pistes cyclables déneigées et bien entretenues de Lebourgneuf. Ça facile grandement ma vie!