portrait

Teddy Deschampt

Technicien en urbanisme, municipalité de l’Ange-Gardien

Mode(s) de transport utilisé(s) pour se rendre au boulot: Vélo – Auto

Nombre de kilomètre parcourus pour un aller domicile-travail: 19 km

Particularités du trajet: piste cyclable en entier

 

1. Pourquoi avoir choisi ce(s) mode(s) pour aller travailler et /ou pour faire vos déplacements professionnels?

Résident de Limoilou, mon lieu de travail est assez éloigné de mon lieu de vie. Le manque de transports en commun m’oblige à utiliser mon automobile l’hiver. En été, lorsque le temps le permet, je prends mon vélo pour effectuer ce trajet. Cette envie passe avant tout par un souci écologique. Je tente par différents moyens de réduire mon empreinte écologique. L’aspect économique n’est pas à oublier : Depuis le début de juillet, c’est presque l’équivalent de deux pleins d’essence que j’ai économisé. Puis pour tout vous dire, cela me permet de faire de faire du sport pendant 1h30 par jour, une bonne excuse pour pouvoir manger ce que l’on veut les soirs.

2. Pourquoi est-ce important pour vous d’utiliser un mode de transport durable pour aller au boulot?

Lorsque je pars les matins, je longe l’autoroute Dufferin-Montmorency. Chaque jour, la congestion est présente. Au-delà de l’aspect écologique, je me dis que prendre mon vélo m’assure de me libérer la tête, tout en profitant du paysage qui m’entoure. Pour ma part, il est important de prendre en compte les problèmes de pollution, et le réchauffement climatique qui en découd. C’est par ces petites actions que je fais ma part dans cette lutte tout en laissant une place sur la route aux personnes qui n’ont pas encore adopté le vélo.

3. Qu’est-ce qui a changé dans votre vie depuis l’adoption de ce mode de transport?

Mise à part avoir des cuisses musclées, c’est le sentiment du fait accompli qui est important. Lorsque j’arrive au travail après 50min de vélo, je suis fier de moi et je suis prêt à démarrer une journée productive au bureau. Cette pratique m’a donné le gout, en dehors des trajets résidence-travail, d’enfourcher mon vélo pour n’importe quelle raison et d’aller visiter la ville de cette façon.

4. Quel serait votre conseil à une personne qui n’ose pas essayer les transports durables pour se rendre au travail?

Avant de s’offusquer sur les aspects négatifs du transport durable, pourquoi ne pas essayer de trouver ces avantages ? Entourez-vous d’une personne qui utilise un mode de transport durable et essayer progressivement de l’adopter dans vos pratiques. Beaucoup de monde a une image péjorative des transports en commun, de la marche ou du vélo, mais ce sont souvent des préjugés non fondés.

Je suis prêt à vous accompagner en vélo s’il le faut !

5. Souhaiteriez-vous partager une anecdote, ou encore un coup de cœur par rapport à votre trajet en transport durable (peu importe sa nature)?

Chaque matin, après 15km de vélo, j’arrive au niveau de la prestigieuse Chutes Montmorency. Même si je travaille depuis plus d’un an à mon poste actuel, je suis toujours autant excité de voir cette merveille naturelle.

Elle m’encourage et me motive pour les 4 derniers kilomètres qui sont les plus difficiles !