Les facteurs de réussite d’un programme de covoiturage en entreprise

29 August 2017

Les facteurs de réussite d’un programme de covoiturage en entreprise

Le covoiturage peut être intéressant pour vos employés : il leur permet bien souvent d’économiser sur leurs frais de déplacements et, dans certains cas, d’adopter des trajets sur voies réservées afin d’accéder plus rapidement au travail. Divers facteurs contribuent à la réussite d’un programme de covoiturage dans une organisation ou une entreprise. Il est très important de bien planifier la mise en place de ce type de programme afin d’en assurer l’efficacité. Voici quelques éléments de réflexion qui vous aideront à réaliser une planification optimale :

1. Penser au bassin

La clé d’un programme de covoiturage réside dans le nombre possible de jumelages pour vos employés. En effet, plus le bassin est grand, plus il y a de chances que votre employé trouve une personne qui a une réalité semblable à la sienne (destination, origine, horaire, etc.). C’est pourquoi Mobili-T encourage les entreprises à se regrouper avec d’autres organisations à proximité de leur édifice afin d’augmenter les jumelages potentiels, lorsque cela est possible. Que vous soyez implanté dans un pôle d’emploi important ou dans un parc industriel, vous gagnez à mettre vos efforts en commun avec d’autres entreprises. En outre, si peu de vos employés sont intéressés par ce mode, ou que peu résident à proximité d’un collègue, les intéressés pourront peut-être trouver un covoitureur dans une entreprise à proximité de leur lieu de travail.

2. Trouver un outil de jumelage adapté au contexte de l’organisation

Il est important de bien choisir son moyen de jumelage afin qu’il réponde aux besoins de vos employés. Il faut notamment s’interroger sur l’accès aux technologies au travail (ordinateur, téléphone intelligent) pour mieux sélectionner la plateforme qui convient. Il existe en effet plusieurs outils, gratuits ou non, qui permettent à vos employés de se jumeler.

Certains sont très simples, tels des groupes informels sur les médias sociaux ou même un babillard interne dans une salle de pause, alors que d’autres, plus complet, vous permettent de gérer divers programmes (vignettes de stationnement, retour garanti à domicile, etc.) et d’obtenir des données de participation.

3. Offrir des incitatifs au covoiturage

Les entreprises qui possèdent un programme en covoiturage qui fonctionne ont toutes mis en place des incitatifs encourageant le covoiturage, la plupart ayant trait au stationnement. Par exemple, certaines organisations réservent les meilleures cases de stationnement (à proximité des portes) à leurs équipes de covoitureurs, à l’aide d’une vignette particulière et de signalisation dans les stationnements. D’autres entreprises offrent la possibilité à leurs de réserver gratuitement des cases « volantes » en cas de besoin pour une journée. De cette façon, une personne ayant délaissé l’auto en solo a tout de même la possibilité d’avoir accès à une case de stationnement au boulot occasionnellement (besoin d’une voiture pour un déplacement professionnel, rendez-vous médical, etc.). Il est peut également être opportun de modifier la tarification du stationnement afin de permettre aux employés de louer une case à la journée, et non seulement sur une base mensuelle, ou de consentir un rabais à des employés qui se regroupent pour ne demander qu’une seule vignette.

Finalement, un autre incitatif efficace lors de la mise en place d’un programme de covoiturage est l’instauration d’un programme de retour garanti à domicile. Cette mesure consiste à offrir gratuitement des coupons de taxi aux employés qui covoiturent pour les cas d’urgence où un retour rapide à la maison est nécessaire (pour aller chercher son enfant malade, par exemple). Les modalités de cette mesure ainsi que les critères d’accessibilité peuvent être définis par l’employeur selon le contexte spécifique de l’organisation. Il s’agit d’une mesure peu coûteuse et très rassurante pour les covoitureurs puisqu’en réalité, les départs d’urgence du travail ne sont pas très courants, mais peu prévisibles.

4. Promotion, promotion et… promotion!

Finalement, il est très important de faire connaître son programme de covoiturage et d’en faire la promotion régulièrement. La remise d’information sur le programme lors de l’arrivée d’un nouvel employé ou lors du renouvellement de la vignette est un bon moyen de faire connaître l’initiative. Certaines entreprises créent également des plateformes en ligne expliquant le fonctionnement de leur programme de covoiturage (via l’intranet des employés, par exemple). Des publicités peuvent également être mises en place dans les stationnements de l’organisation, des concours peuvent être organisés parmi les covoitureurs inscrits. Bref, la promotion du programme et de ses avantages doit être récurrente!

Si vous avez besoin de soutien ou de conseils dans la mise en place d’un programme en covoiturage dans votre entreprise, contactez-nous dès aujourd’hui!